Des taxis volants à Dubaï (Taxi-drone)

C’est le nouveau projet fou de la ville de Dubaï, un service de taxis volants sans chauffeur qui devrait être disponible dès l’été 2017 ! 

Sans les mains !

Ce n’est pas un hélicoptère classique que vous risquez d’apercevoir pour la première fois dans les rues de Dubai cet été mais, un drôle de drone assez imposant, faisant office de taxi sans chauffeur pour vous transporter aux quatre coins de la ville de la démesure. En février dernier, le Président des autorités des routes et transports de l’Emirat annonçait qu’il n’aurait aucun problème à importer, d’ici juillet 2017, des taxis volants EHang 184, pouvant transporter un seul passager à la fois de manière totalement autonome.

 

Fabriqués en Chine, ces EHang 184 sont conduits par huit rotors électriques programmés pour assurer de parfaits décollages et atterrissages à la verticale. Le passager n’aurait plus qu’à grimper dans l’appareil puis, choisir sa destination sur une tablette tactile afin d’enclencher la mise en marche du véhicule volant. Bien évidemment, les vols seraient supervisés et suivis de loin par des contrôleurs en chair et en os, évoluant dans un “Command Center“. Côté vitesse, on avoisinerait les 97km/h pour des trajets ne pouvant dépasser les 50 kilomètres de distance parcourue.

Si le projet pouvait s’apparenter à un rêve il y a une décennie, une dizaine de sociétés planchent actuellement sur des véhicules volants du même genre, qui ne devraient pas tarder à envahir nos ciels. Si la technologie utilisée pour le EHang 184 est parfaitement viable, les quelques réserves restantes se situent au niveau du décollage et de l’atterrissage, phases les plus critiques et risquées d’un voyage dans les airs, même pour un avion classique. A l’instar des voitures autonomes qui ne devraient pas tarder à affluer partout sur nos routes, les engins volants autonomes ont également de beaux jours devant eux.

source : forbes.fr