Le mancenillier, l’arbre le plus dangereux.

 

Le mancenillier, cet arbre présent dans les régions équatoriales d’Amérique, est réputé pour être l’arbre le plus dangereux au monde, tout  en lui est toxique, son écorce, sa sève, ses feuilles et ses fruits, son aspect banal le rend difficile à identifier.

 

mancenillier_1

 

Hippomane mancinella appelé aussi « arbol de la muerte » en espagnol ou arbre de la mort est un véritable danger pour l’Homme, sa sève laiteuse est très dangereuse et peut provoquer des brûlures au contact de la peau, même s’abriter sous cet arbre un jour de pluie peut causer des brûlures et une simple griffure sur une branche provoquera des cloques, si l’arbre est en feu, la fumée peut provoquer une inflammation oculaire.

En cas de brulures, il faut rincer abondamment à l’eau et si les muqueuses sont touchées, mieux vaut consulter d’urgence.

Ses fruits ont l’apparence de petites pommes vertes très toxiques également, comme le révèle le radiologue britannique, Nicola Strickland, lors de son voyage dans les caraïbes, sa saveur très sucrée, a tout de suite laissé place à une sensation poivrée en bouche, suivi de brulures qui s’intensifiaient progressivement, et ce après avoir pris qu’une petite bouchée de ce fruit, heureusement que les symptômes ont finit par disparaitre au bout de 8 heures. Mais ils peuvent être plus graves encore: vomissements, diarrhées, douleurs abdominales et hémorragies, jusqu’à causer la mort.

 

voici-larbre-le-plus-dangereux-du-monde

 

En Floride, au Mexique ou encore en Guadeloupe et en Martinique, des panneaux sont accrochés près de l’arbre afin de prévenir notamment les touristes des dangers qu’il peut occasionner s’ils s’en approchent de trop prés.

 

ob_6f3ef3_mise-en-garde-concernant-le-mancenilli

 

A l’heure actuelle, les scientifiques ne savent toujours pas pourquoi cet arbre est aussi toxique, mais ce qui est encore plus étonnant c’est que certaines espèces parviennent à lui résister, comme l’iguane vert qui arrive à consommer les fruits de cet arbre sans trop de dommages ou même à s’abriter entre ses branches.