Chauves-souris: Un système immunitaire en constante activité

 

Les chauves-souris abritent de nombreux virus dont plusieurs sont hautement pathogènes chez les autres mammifères, mais malgré cela, les signes cliniques de ces maladies n’apparaissent jamais chez ces mammifères volants,  des chercheurs australiens ont mené une étude sur différentes espèces de chauves souris afin de percer le mystère de leur « super immunité ».

 

chauve-souris 

Un groupe de chercheurs du Commonwealth Scientific and Industrial Research Organisation (CSIRO), ont publié une étude qui montre qu’il existe des gènes appelés Interférons,  responsables de cette super immunité. En effet, ces interférons  produisent des centaines de protéines qui vont servir à combattre les infections virales.  Ces gènes sont en constante activité chez les chauves souris, ce qui n’est pas le cas chez l’Homme, ces interférons ne sont activés que lorsque l’infection est déclarée.

Ce qui est encore plus étonnant, c’est que les chercheurs n’ont identifié que trois de ces interférons chez les chauves-souris, comparé à l’Homme qui en possède treize. « Cela est vraiment étonnant, qu’avec beaucoup moins d’interférons, leur immunité soit beaucoup plus efficiente » Déclare le Dr Baker, avant d’ajouter: » Si les Hommes n’ont pas d’interférons qui soient en constante activité, c’est parce qu’ils peuvent induire des effets toxiques sur l’organisme ».

Ces études ont été menées sur les renards volants d’Australie, puis confirmées sur des chauves-souris singapouriennes.

Le génome de la chauve-souris a été séquencé en 2013 et a fournis un aspect sans précédent sur les gènes qui jouent un rôle important dans l’immunité des chauves-souris. Mais les chauves-souris sont également réputés pour leur longévité, en effet leur espérance de vie est de plus de quarante années.

Source: CSIRO