Pourquoi les athlètes olympiques ont ces marques circulaires rouges sur leurs corps ?

Chaque festivité sportive a ses insolites. Qui dit vuvuzela dit la Coupe du Monde 2010 en Afrique du Sud et qui dit « traces mystérieuses de couleur rouge sur les corps des athlètes » dit les Jeux Olympiques 2016 au Brésil. Ce n’est pas une sorte de nouveau tatouage qui décore les corps des champions olympiques. Mais  découvrez l’histoire de ces cailloux sanguins !
1
Si vous suivez les Jeux olympiques, vous remarquez sans doute que quelques athlètes ont de petites marques circulaires rouges et mystérieuses sur leurs corps. Le nageur américain Michael Phelps a été le premier à créer une vive curiosité dans le milieu médiatique et chez les spectateurs de cette édition des JO.
Les athlètes olympiques s'adonnent à la hijama
En effet, ces sportifs s’adonnent à un très ancien processus thérapeutique jamais tombé en désuétude. Il est connu sous le nom de « thérapie par ventouses» , « Cupping Therapy » ou en arabe « hijama ». Une pratique médicinale qui est très populaire dans les sociétés musulmanes et asiatiques particulièrement chez les Chinois. 
Comment est pratiquée cette thérapie ?
Il s’agit d’une technique indolore très utilisée dans la médecine prophétique permettant de soigner de nombreux maux. Elle est principalement recommandée par les patients ou même les personnes saines pour sa fonction épurative. La personne qui applique cette pratique fait de petites incisions sur la surface de l’épiderme à des points précis du corps à l’aide de tasses en verre à ventouses pour extraire le sang impur et toxique. Le sang aspiré est généralement noirâtre et épais.
Les athlètes olympiques s'adonnent à la hijama
Spectaculairement propagé dans le monde, ce processus médical miraculeux a été reconnu par L’OMS en 2004 comme médecine qui soigne. Il s’illustre dans le traitement de nombreuses maladies comme l’asthme, la stérilité, l’eczéma, les colopathies, l’acné, le diabète, l’hypertension artérielle, les prostatites, l’impuissance, l’insomnie, l’anémie, les hémorroïdes, les rhumatismes, les lombalgies….
Voici une vidéo qui vous aidera à comprendre comment est pratiquée la « hijama »


La hijama ou cutting therapy une médecine à… par dormirmoinsbete